fbpx
Diffusion huiles essentielles et animaux

Diffusion des huiles essentielles pour les animaux


Lorsqu’il y a des animaux dans le foyer, il est important de bien maîtriser les huiles essentielles utilisées, les quantités et la durée de diffusion.
La diffusion ambiante est en général sans danger si l’on applique quelques consignes de sécurité. Mais faites toujours attention ! Évidence : les animaux ne sont pas des humains :p Et leurs réactions aux huiles essentielles sont différentes de celles des humains, mais elle demandent la même prudence.

More...

débutant·e ou occasionnel

intermédiaire

avancé

Une aromathérapeute spécialisée

Aromathérapeute clinique certifiée, co-éditrice du NAHA Aromatherapy Journal après avoir été présidente de l’Association nationale pour l’aromathérapie holistique (NAHA), référence incontournable de tout aromathérapeute sérieux·se aux États-Unis, Kelly Holland Azzaro travaille depuis plus de 25 ans en aromathérapie clinique humaine et animale. 

Essentielle Marguerite - Diffusion d’huiles essentielles et animaux

Elle s’est spécialisée dans les thérapies canine et équine et connaît son sujet sur le bout des doigts. Elle m’a gracieusement autorisée à adapter en français ses recommandations pour la diffusion d’huiles essentielles, dont une partie s’adresse précisément à la diffusion en présence de nos animaux.

Diffusion d’huiles essentielles
et animaux de compagnie

Les recommandations de Kelly Holland Azzaro

Consignes de sécurité

Vérification

Avant de diffuser, lisez attentivement la notice de l’huile essentielle et les consignes qui y sont notées, les mises en garde et les contre-indications.

Cumul

Vérifiez si les personnes exposées à la diffusion n’utilisent pas déjà des huiles essentielles. Si c’est le cas, vérifiez les composants et l’interaction éventuelle.

Qualité

Vérifiez toujours que vos huiles essentielles sont de bonne, voire de très bonne qualité.

Huiles essentielles anciennes

N’utilisez pas d’huiles essentielles (ou d’huile végétale de liaison) anciennes, rances ou oxydées avec qui que ce soit, humain ou animal. Débarrassez-vous en ! (Elles ne sont pas même utiles pour l’entretien de la maison.)

Évitez les imitations

N’utilisez pas de produits contenant des composants synthétiques. Même si certains fabricants n’hésitent pas à les appeler « huiles essentielles », ces produits n’en sont pas.

Huile végétale

N’utilisez pas de mélanges à base d’huile végétale : l’unité de diffusion serait obstruée et inutilisable.

Circulation de l’air

Diffusez toujours dans un endroit bien ventilé. Évitez les espaces confinés ou les endroits où chaleur et humidité peuvent affecter la diffusion. Si nécessaire, utilisez un petit ventilateur pour faire circuler l’air frais et ouvrez la fenêtre après diffusion si des HE à effets puissants ont été utilisées.

Diffusion d’huiles essentielles et présence d’animaux

Dans les cas où des animaux sont présents dans l’espace de diffusion, assurez-vous qu’ils ont la possibilité, à tout moment, de quitter l’endroit.

Durée de diffusion et quantités

Ne diffusez pas de manière permanente, n’utilisez pas toujours les mêmes HE ni des mélanges de nombreuses HE en présence d’animaux. Il est préférable de ne diffuser qu’une seule HE à la fois, sur une brève période : 5 à 10 minutes une ou deux fois par jour.
Il n’est pas utile d’utiliser de grandes quantités d’huile essentielle en diffusion, qu’elle soit destinée à des humains ou des animaux. 2 ou 3 gouttes sont suffisantes en diffusion ambiante.

Prudence selon le type de diffuseur

L’utilisation de pierres aromatiques chauffées est la méthode la plus sûre et la plus douce. Attention avec les diffuseurs ultrasoniques (vapeur), qui ont un haut débit et couvrent de plus grandes surfaces. Prudence aussi avec les diffuseurs à nébulisation, diffuseurs puissants à réserver à des zones plus restreintes dans le cadre d'une utilisation spécifique à court terme pour des adultes, pendant la saison des rhumes et des grippes, par exemple.

DIFFUSION & ANIMAUX

  • N’installez pas de diffuseur directement sur ou dans une caisse ou cage pour animaux, ou dans leur zone de couchage.
  • N’utilisez pas de diffuseur directement dans les cages des oiseaux, les aquariums des reptiles/amphibiens, et placez-les à distance de l’habitat des petits mammifères.
  • Certains diffuseurs sont électriques (d'autres utilisent des piles électriques) : assurez-vous que le cordon électrique est hors de portée des animaux, qui pourraient le mâcher, le ronger, ou s’y empêtrer.
  • N’utilisez pas de diffuseur où une bougie de type chauffe-plat chauffe l’eau sur laquelle est déposée l’huile essentielle. Les animaux (ou les jeunes enfants) risquent de les renverser, et une bougie de ce type peut provoquer un incendie…
  • Ne diffusez pas d’huiles essentielles en présence d’un nouveau-né et soyez prudent·e avec les animaux très jeunes (chiots, par exemple). Attendez qu’ils aient au moins 4 à 6 mois (et tenez compte de leurs antécédents médicaux, de leur taille, etc.).
  • Il vaut mieux ne pas utiliser d’huiles essentielles avec les femelles gestantes* ou bien adressez-vous d’abord à un vétérinaire aromathérapeute.
    * Les hydrolats sont une option plus douce pour les jeunes animaux, ils apportent aussi de l’aide pendant le processus d’accouchement des femelles, ou en compresse calmante, apaisante sur une blessure légère ou en soin de la peau.
  • Si vous constatez une réaction anormale ou négative de vos animaux, cessez immédiatement la diffusion et au besoin, contactez votre vétérinaire.
DIFFUSION EN PRÉSENCE DE CHIOTS :
PAS AVANT LEURS 4 À 6 MOIS

 

Huiles essentielles à éviter avec les animaux

Les huiles essentielles à éviter avec les animaux

Basilic (toutes espèces), poivre noir*, carotte (semences)*, céleri (semences), hysope, muscade, sauge officinale, thym (toutes espèces**).
Cannelle (écorce, feuilles) et giroflier (clous, feuilles)
Huiles essentielles à camphre (camphre, lavande aspic*, lavandin*, ravensara*, romarin tout type**)
HE riches en salicylate de méthyle : bouleau, gaulthérie couchée*
Myrte* et espèces d’eucalyptus*
Melaleucas (cajeput, niaouli, tea tree)


Il est préférable de ne pas utiliser d’huiles essentielles à haute teneur en cétones et en phénols avec la plupart des animaux (et en particulier en diffusion lorsque des animaux sont présents).

*Certaines de ces huiles essentielles peuvent être utilisées à très haute dilution et sur une durée très courte, notamment pour des grands animaux comme les chevaux dans le cas de problèmes très précis. Exemple : huile essentielle de tea tree et infection des sabots. Ces HE sont suivies d’une astérisque (*) dans la liste ci-dessus.

** L’huile essentielle de thym à linalol est la plus sûre des HE de thym. Elle convient mieux pour une utilisation avec de grands animaux, comme les chevaux, sur du court terme. Le romarin à verbénone est le type le plus sûr pour un travail avec les animaux. Cependant, retenez aussi qu’il vaut mieux ne pas utiliser d’HE à haute teneur en camphre avec les personnes qui souffrent de troubles épileptiques.

Les huiles essentielles de fleurs et d’agrumes, plus douces, peuvent être utilisées en diffusion en présence des chiens adultes et de la plupart des animaux de ferme.

Il y a eu des cas de réaction négative à l’huile essentielle de tea tree, dus principalement à l’utilisation d’HE oxydées ou de piètre qualité, à une dose trop élevée, à une ingestion accidentelle ou à une trop grande dose en application topique (bain contre les puces, par exemple) ou encore à une dilution inadaptée. Le cas récent (janvier 2018) d’un petit chien a circulé sur les réseaux sociaux : il avait eu une réaction négative à la diffusion d’huile essentielle de tea tree – mais après des soins vétérinaires, tout est rentré dans l’ordre. Je n’ai pas eu de contact direct avec son maître, mais quoi qu’il en soit, notez bien de ne pas utiliser d’HE oxydées, de qualité médiocre, ni pour vous-même ni pour vos animaux.

 

Huiles essentielles à NE PAS utiliser avec les animaux

Les huiles essentielles à éviter avec les animaux

Amande amère (Prunus amygdalus cv amara)
Boldo (Peumus boldus)
Menthe pouliot (Mentha pulegium)
Tanaisie (Tanacetum vulgare)
Thuya (Thuja occidentalis). Remarque : il existe un thuya homéopathique souvent utilisé par les vétérinaires holistiques, mais il ne s’agit pas d’huile essentielle.

[À noter : les HE de sauge officinale, d’hysope et de thuya sont réservées, en France, à la vente en pharmacie.]


Cette liste n’est pas exhaustive et il est impératif d’être prudent·e dans l’utilisation d’huiles essentielles sur ou en présence d’animaux. Il faut tenir compte des caractéristiques individuelles de chaque huile essentielle, de ses composants, des mises en garde ou contre-indications. De même, il est nécessaire de prendre en compte avec précision chaque animal, ses antécédents médicaux, sa race, son âge, sa taille, ses allergies et contre-indications, etc. Tous les animaux ne peuvent pas être exposés aux huiles essentielles.

Irritation ou réaction cutanée

En application cutanée, les huiles essentielles doivent toujours être diluées dans une huile végétale de liaison, afin d’éviter les réactions d’irritation. Il existe de nombreux supports végétaux (huiles et beurres…) et certains sont mieux adaptés à une utilisation sur les animaux. Ces supports ont aussi leurs propriétés thérapeutiques et peuvent souvent être utilisés seuls, sans huile essentielle, en particulier sur les animaux hypersensibles (sujets aux allergies) ou qui n’ont pas de poils.

Si vous appliquez une huile essentielle ou une synergie et que l’animal a une réaction négative, assurez-vous, avant de le baigner, d’utiliser une huile végétale, comme l’huile d’olive, pour diluer l’huile essentielle et en faciliter l’élimination. Dans le bain, savonnez-le avec un savon liquide doux et rincez abondamment. Enfin, à la place du bain complet, vous pouvez aussi utiliser un gant de toilette avec le savon liquide doux pour cibler les zones où l’huile essentielle ou la synergie a été utilisée.

Des options pour personnaliser ses diffusions

Pour une diffusion qui protègera les personnes et les animaux de votre entourage, optez pour un inhalateur individuel, un bijou d’aromathérapie, une application cutanée ou une pierre aromatique chauffante. Les diffuseurs ultrasoniques ou à nébulisation produisent un mélange continu de vapeur d’eau et d’huile essentielle sur des zones beaucoup plus étendues. J’aime aussi vaporiser des hydrolats sous forme de brume légère, pour rafraîchir mon environnement, ou bien des plantes et des herbes aromatiques fraîches dans de jolis vases, ou infusées dans des huiles végétales.

Adapté des recommandations de Kelly Holland Azzaro, Animal Aromatherapy, avec son autorisation. Thank you! 🙂 

  • Bernadette dit :

    Bonjour Corinne et Marguerite, et merci pour cet article, ce n’est pas toujours facile d’avoir des informations précises pour les HE et les animaux. J’ai une question: la saison des puces arrive, et j’ai une chienne de 2 ans et un chat de 3 ans 1/2. Est-ce que la diffusion peut être efficace pour éloigner ces parasites? Je n’ai pas très envie de leur mettre des colliers chimiques…

    • Corinne Essentielle Marguerite dit :

      Bonjour Bernadette, merci pour votre commentaire 🙂
      J’ai testé un mélange qui s’est révélé particulièrement efficace pour mes deux chiens. Depuis deux saisons, plus de puces ni de tiques ! Il s’applique à raison de l’équivalent d’une noisette du mélange étalée en massage sur le pelage (éviter la zone du museau). C’est efficace pendant plusieurs semaines, mais si le chien se baigne, il vaut mieux refaire une application.
      Pensez à tester les HE (en dilution à l’attache d’une patte), pour les chiens comme pour les humains, il faut toujours tester la réaction du corps !
      Le procédé : dans un flacon ambré suffisamment grand, verser 85 ml de gel d’aloé vera et 30 ml d’eau d’hamamélis distillée (=hydrolat). Ajouter 4 gt d’HE de lavande vraie (Lavandula angustifolia) et 5 gt d’HE de géranium rosat (Pelargonium graveolens). Mélanger soigneusement pour une bonne dispersion des HE avant chaque application. Appliquer sur le pelage (en évitant le museau). Surtout, ne pas utiliser ce mélange sur les chats, les oiseaux ou les cochons d’Inde, cobayes et autres petits mammifères. Ce mélange est conseillé aussi pour les chevaux.
      Pour les chats, je n’ai pas encore de solution vraiment fiable : c’est très particulier.
      (Ce procédé est donné à titre indicatif seulement !)
      Vous me direz si vous avez essayé et si ça s’est révélé efficace pour votre chienne ? 🙂

      • Bernadette dit :

        Super, merci! Pour le géranium rosat, il vaut mieux qu’il soit d’Egypte ou de la Réunion?

        • Corinne Essentielle Marguerite dit :

          Dans ce cas, j’utilise plutôt le rosat égyptien. Je garde le rosat Réunion (plus précisément : géranium rosat cv Bourbon 😉 ) plutôt pour les petits problèmes émotionnels de mes chiens ou hormonaux de ma chienne.
          Pendant que j’y pense : ajoutez quelques gouttes de lavande vraie dans ce que vous utilisez pour nettoyer le panier ou la couverture de votre chienne. Et vous pouvez aussi mettre quelques gouttes de lavande vraie dans votre aspirateur (sur le filtre ou le sac) : les puces détestent et ne s’y attarderont pas !

  • >
    Don`t copy text!