La dilution des huiles essentielles : le casse-tête !

Diluer les huiles essentielles : une recommandation qu'on croise partout sans toujours savoir comment bien le faire. Comment fait-on pour calculer avec justesse et précision le bon taux de dilution ? Comment ne pas s'embrouiller lorsqu’il y a plusieurs huiles essentielles à mélanger avec une huile végétale ? Et comment convertir les millilitres en nombre de gouttes et l’inverse ?
Voici deux calculatrices qui vont vraiment vous faciliter les choses !
Et rappelez-vous toujours le plus important : seuls les corps gras peuvent diluer les huiles essentielles.

More...

Calcul de dilution

10 % d’HE dans mon flacon d'un volume de 30 ml, ça représente combien de gouttes (ou combien de millilitres) ?
À partir du volume total de la solution et du taux de dilution de ou des HE, obtenir le nombre de gouttes et l'équivalent en ml pour chaque HE et pour l'huile végétale de dilution.

Calcul de dilution inversé

15 gouttes d'HE dans un volume total de 10 ml, ça représente quel taux de dilution ?
À partir du volume total de la solution et du nombre de gouttes d’HE, obtenir le taux de dilution appliqué.

L’eau et les huiles essentielles ne se mélangent pas

Inutile de chercher à savoir ici comment diluer une huile essentielle dans de l'eau. Parce que c'est très simple : diluer les huiles essentielles, ça ne peut pas du tout se faire avec de l’eau. Alors vous allez me dire que c’est évident : l’huile, un corps gras, et l’eau, de manière générale, ça ne se mélange pas.

Pourtant, les huiles essentielles – contrairement aux huiles végétales de votre cuisine – ne contiennent aucun corps gras. Elles pourraient donc bien se mélanger avec l'eau, non ? En fait, si on les appelle ”huiles“, c’est qu’elles ont quand même quelque chose en commun avec les huiles végétales : elles flottent à la surface de l’eau et ne s’y mélangent pas. Ce sont d'autres éléments de leur composition qui les rendent hydrophobes. Elles ne sont pas du tout attirées par l'eau, au contraire. Comme mon chat, en fait…

Sucre, miel, comprimé neutre et huile essentielle

Avaler des huiles essentielles, c’est quelque chose qu’il ne faut vraiment pas faire si ce n’est pas un·e spécialiste qui vous a indiqué cette voie d’administration-là dans des cas très précis.

Des personnes bien intentionnées, mais souvent mal informées, vous ont pourtant parfois conseillé de le faire. Et pour faire passer le goût déroutant de ces huiles essentielles, on vous a dit d'utiliser du sucre ou du miel, ou encore un comprimé neutre.

Or, il est indispensable, quand on veut profiter des bienfaits des huiles essentielles, de se défaire d’habitudes très ancrées. On a appris depuis l’enfance que pour se soigner, il faut avaler les médicaments – on s’est aussi habitué au goût “beurk”, d’ailleurs… Pourtant, avaler une huile essentielle n'est le plus souvent pas nécessaire, ni utile, pour bénéficier au mieux de ses effets. La meilleure voie d’action thérapeutique de nos HE n’est pas forcément l’ingestion, bien au contraire. Elles peuvent déployer cette action de façon bien plus efficace, dans de nombreux cas, sans passer par les voies digestives.

Donc, plutôt que de vous demander "quelle huile essentielle peut-on avaler", il vaut mieux vous renseigner sur la meilleure façon de l'utiliser de manière efficace !

Les huiles essentielles dermocaustiques : une dilution nécessaire

Quand on débute avec les huiles essentielles, on peut commettre quelques erreurs. Et croyez-moi, je sais de quoi je parle ! Plus de 15 ans après, je me souviens parfaitement de l’effet d’une seule goutte de thym à thymol sous ma langue. Une vraie catastrophe, une expérience jamais renouvelée depuis. La seule parade possible avait été un bain de bouche prolongé à l’huile… d’olive. C’est spécial, mais efficace!

Dilution des huiles essentielles : sucre ou miel ?

Prenez de vraies mesures de précaution !

Vous devez prendre des précautions particulières pour les HE dermocaustiques, celles qui sont agressives et risquent fort de provoquer des irritations. C’est vrai lorsqu’on les applique sur la peau, c’est encore plus vrai lorsqu’elles sont en contact avec les muqueuses. Les muqueuses, ce sont ces membranes qui tapissent les voies d’entrée dans votre corps. On les trouve dans la bouche, elles couvrent le larynx, l’œsophage jusqu’à l’anus, la vulve, le gland du pénis pour celles qui sont apparentes. Mais elles concernent aussi les organes internes comme la vessie, les bronches, le vagin et l’utérus. Elles sont très sensibles et n’ont pas la même protection que votre peau. Ne mettez jamais d’huiles essentielles pures en contact avec elles !

Sucre, miel ou comprimé = ingestion pure

Lorsque quelqu’un vous conseille d’avaler une huile essentielle en la versant d’abord sur du sucre, du miel, ou un comprimé neutre, réfléchissez-y à deux fois ! Ces 3 ingrédients ne diluent pas du tout les huiles essentielles.

Alors oui, ils facilitent peut-être le geste d’avaler, en atténuant le goût très fort de telle ou telle huile essentielle. Mais ça ne diminue pas du tout leur potentiel agressif pour vos muqueuses. En deux mots, prendre une HE sur l’un de ces supports, c’est exactement la même chose que l’avaler pure à 100 %. Ce qui n’est vraiment pas recommandé.

Corps gras = dilution réelle des huiles essentielles

Pour diluer, une seule règle : utilisez un corps gras, huiles végétales ou beurres végétaux. Votre beurre de cuisine peut très bien faire l’affaire aussi si vous n’avez rien d’autre sous la main. À ce propos, j’ai d’ailleurs eu l’occasion de tester sur du beurre de chez moi. Chez moi, c’est la Bretagne, et vous savez peut-être que notre beurre est salé. Eh bien, ce petit goût salé en plus, ça donne vraiment une résonance particulière à l’huile essentielle sur les papilles ! Pas sûre, quoi qu’il en soit, que ça ait des vertus particulières, il faudra que j’étudie ça de plus près 🙂

Bref, diluez avec du gras, c’est la seule bonne manière de diluer. Et c’est la seule façon réelle et efficace d’atténuer le potentiel agressif des molécules de vos huiles essentielles. Et ça n'enlèvera rien à leur efficacité.

Calcul de dilution des huiles essentielles

Calculer la dilution des huiles essentielles

Pour vous aider dans vos calculs de dilution, je vous propose deux calculatrices de dilution des huiles essentielles. Vous pouvez les utiliser quand vous voulez, elles restent disponibles à tout moment.

Les deux équivalences ml/nombre de gouttes proposées sont les plus courantes : 25 ou 30 gouttes pour un millilitre. Si vous ne savez pas trop, préférez l’équivalence basse (25 gouttes) : pour les huiles essentielles, moins, c’est toujours bien mieux que trop, et ça reste efficace !

Il vaut mieux bien sûr que vous ayez une idée du calibre des codigouttes de vos flacons, mais ce n’est pas très compliqué à mesurer si vous avez une balance (1 gramme = 1 millilitre en moyenne, selon les huiles essentielles ou végétales). Et si le producteur de l’huile essentielle a eu la bonne idée de l’indiquer sur l’étiquette du flacon, ça vous facilitera vraiment les choses. Mais ce n’est pas une pratique très répandue, malheureusement.

Comment fonctionne la calculatrice de dilution des huiles essentielles ?

Rien de plus simple. Tout ce que vous avez à faire ici, c'est de renseigner la contenance de votre flacon (“Volume total du contenant”) et le pourcentage de dilution de chaque huile essentielle. La conversion des pourcentages en ml et des ml en gouttes sont calculés de façon automatique !

Si vous constatez une anomalie dans les calculs, n’hésitez surtout pas à me le faire savoir ! 

Et n’hésitez surtout pas non plus à venir partager ici vos hésitations, vos difficultés dans les calculs de dilution, les questions que vous vous posez : je réponds à toutes les questions, et si jamais je ne connais pas la réponse, je cherche ce qui peut vous aider de la façon la plus efficace. À plusieurs, on est forcément plus efficaces ! 🙂

Enfin, si vous cherchez quelques idées de base pour vos dilutions, n’hésitez pas à jeter un œil à la Boîte à images de Marguerite !

1 ml = 25 gt

1 ml = 30 gt

1 ml = 40 gt

À quoi peut servir le calcul inversé d'un taux de dilution d'huile essentielle ?

Le calcul inversé consiste à savoir à quel taux de dilution correspond un nombre de gouttes donné d’huile essentielle. Ça peut servir notamment à vérifier les formulations (“recettes”) trouvées ici et là. Et à s’assurer que ce taux de dilution correspond bien à ce que vous recherchez. Qu’il n’est ni trop élevé ni trop bas !


Calcul inversé pour 1 ml = 25 gt



Calcul inversé pour 1 ml = 30 gt



Calcul inversé pour 1 ml = 40 gt


  • Marina Telgrier dit :

    Ces calculatrices sont vraiment top! Merci, ça m’aide vraiment beaucoup

  • Genevieve dit :

    Bonjour Margueritte,
    Bravo pour votre site, et pour les outils mis à disposition.

    Je reviens vers vous pour ce bel outil de calcul des concentrations en HE, exercice difficile pour les non matheux.
    Dans votre proposition, vous estimez que 1 ml d’HE représente gouttes. Or une étude réalisé par les labo phytosunarom montre que la moyenne est de 40 gouttes.
    Quel est votre avis sur ce point
    Merci
    Genevieve

    • Corinne Essentielle Marguerite dit :

      Bonjour Genevieve,

      Merci pour votre commentaire sur le site et les outils, c’est toujours très agréable, et encourageant, de savoir que le travail qu’on fait est utile !

      En ce qui concerne votre question : les nombres de gouttes par millilitre proposés dans l’article sont des moyennes. Pesées et calculées à partir de flacons issus de producteurs ou fournisseurs différents. Une moyenne ne reflète pas la production d’un seul fournisseur, mais de plusieurs. Et pour un même producteur, il peut y avoir des variations. Une moyenne, c’est réducteur, par définition.

      Je ne connais pas l’étude que vous évoquez. Je peux juste supposer que le labo en question a travaillé avec sa propre production. Si vous travaillez exclusivement avec leurs produits, il y a des chances pour que cette moyenne reste de 40 gouttes. Encore une fois, « moyenne » indique qu’il peut y avoir des variations, même parmi les flacons d’un même producteur : un calcul fin prendra en compte la densité de l’huile essentielle concernée, etc. Je vous renvoie au commentaire de Murielle Bebrone sur cette même page, auquel j’ai répondu de façon détaillée à ce sujet.

      La meilleure approche, quoi qu’il en soit, si vous voulez aller au plus juste avec les flacons que vous utilisez, est bel et bien d’évaluer vous-même, avec l’aide de votre balance, combien de gouttes de telle HE sont délivrées par tel flacon et son codigoutte pour obtenir un millilitre ! De fait, il ne peut pas y avoir de moyenne universelle. Ça demande quelques efforts, mais c’est la seule façon d’obtenir une équivalence juste pour le flacon précis que vous utilisez 🙂

  • DHENIN Véronique dit :

    Bonjour Corinne, je donne des cours en aromathérapie depuis plusieurs années et chapeau bas, Madame ! Je n’ai pas tout regardé dans les détailles… mais ENFIN !!! je trouve un site avec lequel je suis d’accord, je vous met en favori et je vais aussi pouvoir en faire profiter mes élèves ! Merci de votre professionnalisme !

    • Corinne Essentielle Marguerite dit :

      Merci à vous, Véronique, pour cet enthousiasme vivifiant et encourageant ! Essentielle Marguerite est bien sûr tout à la disposition de vos élèves, comme à la vôtre. Vous y êtes les très bienvenus 🙂

  • Vraiment super super pratique, très bonne idée

  • Bonjour Corinne, Je voudrai mélanger 15 ml d huile de ricin noire avec HE de lavande romarin de menthe poivrée et de bay saint Thomas pouvez vous m indiquer le dosage des HE

    • Corinne Essentielle Marguerite dit :

      Bonjour Rose 🙂 Malheureusement non, je ne peux pas vous indiquer de dosages. J’ignore à quoi et à qui vous destinez votre synergie, et dans quel objectif. Ce sont quand même les 3 paramètres principaux nécessaires. Un conseil d’aroma dans un commentaire sur le web, ça n’existe pas (ou ça ne devrait pas !). 😉

  • Trop bien!!!! suis null en math, jamais rien compris à ce calcul

    • Corinne Essentielle Marguerite dit :

      Il y a des solutions pour tout ! Merci, L. 🙂

  • Pierre M. dit :

    Je ne comprends pas les résultats: dans les deux calculatrices, le nombre de ml est toujours le même. C’est normal? Merci.

    • Corinne Essentielle Marguerite dit :

      Bonjour Pierre, merci pour cette question. Oui, c’est normal 🙂 La seule chose qui peut varier, c’est le nombre de gouttes selon votre codigoutte. Mais, par exemple, 5 % de 10 ml, qu’on utilise un codigoutte à 25 ou à 30 gouttes, ça fait toujours 0,5 ml. C’est plus clair comme ça ? 🙂

      • Pierre M. dit :

        Oui d’accord!!! Je crois que je n’avais pas réfléchis!! Merci beaucoup!

  • Elodie Sommers dit :

    Ah que je suis contente de retrouver ma calculatrice ! Je viens de voir en rentrant de Somalie que tu as complètement refondu ton site ! Est-ce que tu comptes reprendre l’ensemble des anciens articles ? Il y avait vraiment pas mal de matière… Mais je te reconnais bien là, capable de tout remettre à zéro pour repartir à neuf. J’aime bien cette formule. Marguerite interviendra plus souvent ? Elle est chouette cette petite bonne femme, tu sais qu’on l’aime ! 🙂

    • Corinne Essentielle Marguerite dit :

      Hello Elo ! :p Merci de confirmer que ce changement n’est pas trop perturbant :)) Je ne pense pas reprendre tous les anciens articles du blog privé, mais une partie seulement, que je remettrai à jour petit à petit pour les publier ici. J’avais envoyé un mail à toutes les « anciennes ». Mais bon, je t’envoie un mail plus complet maintenant que tu es de retour 😉

  • Bebrone Murielle dit :

    Bonjour, super et merci pour la calculatrice. Juste une chose 1 ml d’he n’est pas égal à 1 gr 😉

    • Corinne Essentielle Marguerite dit :

      Merci pour votre commentaire, et cette précision, Murielle ! Néanmoins, je ne m’adresse pas à des spécialistes, mais à la suite de votre commentaire, je précise dans l’article qu’il ne s’agit que d’une valeur moyenne 😉

      J’explique un peu pour les non-spécialistes… Le fait est que c’est une équivalence de simplification, dans un article généraliste. 1 ml pour 1 g est l’équivalence habituelle d’un liquide fluide comme l’eau. La densité des HE les rend différentes de l’eau, c’est exact. Certaines huiles essentielles ont une consistance très fluide, tandis que d’autres, plus visqueuses, sont plus lourdes. Cette différence dans la consistance est ce qu’on appelle leur « gravité spécifique ». Le calcul nécessaire pour chaque HE sera densité x volume, en tenant compte de la température. Ce qui ne donnera pas le même résultat pour chaque HE, ni le même résultat selon la température de l’HE.
      J’ai récemment pesé deux HE de cannelle de Ceylan (écorce) issues de deux productions différentes (et donc, avec quelques variations dans les pourcentages exacts de composants, qui n’ont pas tous la même densité). L’une des 2 était à 1,08 g pour 1 ml, l’autre à 0,98…
      C’est également vrai pour les huiles végétales qu’on utilise pour la dilution, qui n’ont pas toutes la même densité.
      3 objectifs à cette proposition en 2 calculatrices différentes : 1/ attirer l’attention sur le fait que le calcul en gouttes est sûrement le moins fiable de tous. Comme vous le savez je suppose, selon le compte-goutte intégré au flacon, et toujours la densité des HE, 20 ou 25 ou 30 ou même 60 gouttes peuvent faire un ml.
      2/ faire ressortir l’importance du respect des proportions. Ça n’est hélas pas souvent mentionné dans les “recettes” qu’on trouve ici et là, même chez des professionnel·es formé·es à la haute précision, comme certain·es pharmacien·nes par exemple (pas tous, je ne généralise pas), quand ils et elles s’adressent au grand public. Mais je devrais peut-être le souligner avec plus de précision.
      Et 3/ répondre à la demande de non-spécialistes qui utilisent des quantités très limitées.
      Mais dans le cadre d’une utilisation par non-spécialiste, ça n’est jamais simple. On trouve aussi toutes sortes d’équivalences, où la cuiller à café (mesure de dépannage) vaut ici 7 ml, ou bien est indiquée là comme contenant 5 ml. D’eau ou d’huile, et quelle huile ? :p Un flacon de 30 ml peut contenir de 600 à 650 gt, voire plus, ou moins selon l’HE et le codigoutte.
      Encore une fois, cette article ne s’adresse pas à des spécialistes. Le choix de cette équivalence moyenne a un impact minime pour un usage ponctuel, dans les quantités réduites utilisées ponctuellement par un·e non-spécialiste (rarement au-delà de 30 ml), aux dosages recommandés.
      Si vous êtes aromathérapeute ou aromatologue, vous n’avez certainement pas besoin de ces calculatrices, vous avez votre propre système. Et vous l’appliquez à votre activité de conseil avec cette précision-là (en tout cas j’espère :p). N’hésitez pas à développer un peu ici, d’autres seront sûrement très intéressé·es ! 🙂
      Mais je réfléchis de mon côté à l’éventuel ajustement des calculatrices – pas très simple en fait ! –, vos suggestions seront les très bienvenues 😉

      • Jacques Guyot dit :

        Bonjour Corinne, félicitations pour votre réponse développée et très PRO quand aux fondements et à la transparence ! je suis chimiste de formation et j’approuve. merci.

        • Corinne Essentielle Marguerite dit :

          Merci beaucoup pour votre approbation, Jacques ! C’est toujours très encourageant… Et repassez quand vous voulez 🙂

  • ouah super! Ca fait des jours que je m’embrouille avec la dilution!! maintenant faut juste que j’ai moyen de savoir si je dois choisir 25 ou 30 gouttes pour les calculs :))

    • Corinne Essentielle Marguerite dit :

      Ravie si ces outils peuvent vous être utiles : ces calculatrices sont là pour ça !
      Merci pour votre commentaire, Marine.

  • Matthieu Jestin dit :

    Bonjour, je cherche à faire ma propre calculatrice parce que je n’ai pas toujours accès à internet. Vous pouvez me dire comment vous avez fait les votres? (quels logiciels par ex……) Merci

    • Corinne Essentielle Marguerite dit :

      Bonjour Matthieu,
      Les calculatrices proposées ici sont réalisées sur un outil spécifique pour la mise en ligne. Vous pouvez réaliser la vôtre sur n’importe quel tableur, je pense (type Excel), les formules à utiliser ne sont pas très compliquées. Contactez-moi par e-mail si besoin 😉

    • Corinne Essentielle Marguerite dit :

      Je vous en prie, Carole !
      Marguerite :p

    • Corinne Essentielle Marguerite dit :

      Tant mieux ! Merci Valérie 🙂

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >
    Don`t copy text!