fbpx
Comment traduire les infos sur les huiles essentielles

▷Comment traduire les infos sur les huiles essentielles ?


Essentielle Marguerite

De très nombreux sites intéressants à propos d’huiles essentielles et d’aromathérapie sont en langue anglaise. Ils sont souvent rédigés par des aromathérapeutes et aromacologues solidement formés.
Les bases de données sur les plantes ou les huiles essentielles, notamment, sont souvent proposées en anglais. Il n'existe pas souvent d'équivalents en français.

More...

Si vous lisez mal ou pas du tout l’anglais, vous pouvez passer à côté d’informations précieuses. Tout simplement parce que l’offre n’est pas toujours aussi diverse en français.

Un autre problème se pose parfois. Sur les très gros sites qui proposent des informations en français sur l’aromathérapie, il faut savoir que les articles sont souvent rédigés par des rédacteurs ou rédactrices professionnelles. Un très chouette métier, mais Ils ou elles n’ont souvent pas grand-chose à voir avec le monde des huiles essentielles. Ils et elles savent aller chercher de l’information, la compiler, et la mettre en forme pour la rendre attractive.

Mais ils ou elles n’ont pas la formation nécessaire pour vérifier en profondeur les infos sur les huiles essentielles glanées ici et là. C’est l’une des raisons pour lesquelles on retrouve des infos pas toujours exactes recopiées d’un site à l’autre…

Il existe des outils en ligne qui peuvent vous aider à naviguer sur les sites de “vrai·es” aromathérapeutes, qui écrivent eux-mêmes ou elles-mêmes en d’autres langues, et à en retirer les informations que vous cherchez.

1. Google traduction (Google translate) 

Vous connaissez sans doute cet outil et l’avez peut-être déjà utilisé pour quelques mots ou quelques phrases dans une langue que vous ne maîtrisez pas.

Saviez-vous que vous pouvez lui demander de vous traduire la page entière du site que vous consultez ?

Rendez-vous sur la page Google traduction.

Google traduction

Dans le cadre de gauche, réglez sur la langue de la page du site que vous consultez. Dans le cadre de droite, réglez sur la langue dans laquelle vous souhaitez que cette page soit traduite. Ensuite, collez simplement dans le cadre de gauche le lien de la page que vous souhaitez voir traduire.

Traduction de site

Un lien identique apparaîtra immédiatement dans le deuxième cadre. Cliquez sur le lien : il vous emmène sur la version traduite de la page que vous souhaitiez consulter.

À noter : certains navigateurs, selon vos réglages, vous proposent automatiquement de traduire les pages consultées, si elles sont dans une autre langue que celle que vous avez choisie pour votre navigateur. Cette fonction est native, par exemple, dans le navigateur Google Chrome.

La qualité des traductions est loin d’être parfaite – bien qu'elle se soit améliorée au fil du temps –, mais elle permet d'extraire les informations importantes et pertinentes. N’utilisez pas une traduction automatique pour des textes spécialisés comme les articles de recherche scientifique : Google traduction et autres outils similaires ne sont pas conçus pour ces textes spécialisés.

2. DeepL traducteur

Cet outil est particulièrement bien fait. Sans être parfaites non plus, les traductions y sont souvent plus fiables que sur l'outil Google.

Outil de traduction

Rendez-vous sur le site DeepL.

Vous ne pourrez pas, ici, traduire directement la page d'un site, comme on peut le faire sur Google traduction. Il vous faudra faire du “copier-coller”.

Dans le cadre de gauche, vous copiez votre texte original. Il est automatiquement traduit dans la fenêtre de droite.

À noter : La version gratuite en ligne vous permet de traduire un texte d’environ 5 000 signes. Pour des textes plus longs, et d'autres fonctionnalités, il faut souscrire un abonnement payant. Ça peut être utile si vous consultez beaucoup de sources dans des langues que vous ne maîtrisez pas. 

Mais si vous ne souhaitez pas souscrire à un abonnement payant, elle peut largement vous suffire. Lorsque votre texte original excède les 5 000 signes, fragmentez-le, et traduisez petit morceau par petit morceau !

Vous pouvez ensuite copier le texte traduit et le coller dans votre logiciel de traitement de texte, pour une consultation plus facile.

Enfin, il est possible de télécharger le logiciel DeepL, que vous utilisiez un système Windows ou MacOs.

Et voilà ! Vous êtes paré·e pour naviguer sur des sites en anglais ou dans d’autres langues, et pour réussir à en tirer des informations utiles. Évidemment, ça marche pour les huiles essentielles, mais aussi pour n’importe quoi d’autre ! :p

  • Katie dit :

    ça va bien m’aider, super idée !

  • Caroline Sanders dit :

    Très très pratique! Google c’est bien mais des fois, pas très compréhensible, deepl c’est une découverte, merci beaucoup.

    • Corinne Essentielle Marguerite dit :

      Super, Caroline 🙂

  • >
    Don`t copy text!