thèses et mémoires
pour un diplôme d’état

Les documents présentés ici relèvent tous du

C'est la raison pour laquelle ils sont hébergés sur des sites institutionnels, qui ont obtenu l'autorisation d'une publication en ligne auprès des auteur·es de ces thèses.

Essentielle Marguerite n'héberge aucun de ces documents.
Les résumés, qui sont la propriété de leurs auteur·es, sont insérés à titre informatif et éducatif.

Les thèses sont classées par ordre inverse de date de soutenance.

Légende des icônes :

accès au document

aromathérapie-phytothérapie

aromathérapie-phytothérapie, spécialisation enfants

aromathérapie-phytothérapie, spécialisation femmes enceintes

aromathérapie-phytothérapie : monographies ou production

aromathérapie-phytothérapie vétérinaire

domaine connexe et/ou d'intérêt


Liste des documents par titres

Publications 2022

Clara Montbroussous

Les plantes adaptogènes chez le sportif

Thèse soutenue le 13 mai 2022 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Anne-Cécile Le Lamer (présidente), Marieke Vansteelandt, Jean-Florent Cazes, Yohan Benoît

Résumé : Une majorité de sportifs cherche en permanence à améliorer leurs performances sportives et à réduire leur temps de récupération, ils sont donc en quête de substances leur permettant d’atteindre ces objectifs, ce qui peut les amener aux dérives du dopage. Le pharmacien d’officine étant régulièrement en contact avec des sportifs de tous niveaux, il a donc un véritable rôle à jouer dans l’accompagnement des sportifs et dans la lutte contre le fléau du dopage. Le pharmacien doit savoir diriger le sportif vers une bonne alimentation et/ou si cela est nécessaire vers une supplémentation adaptée. La phytothérapie qui signifie « thérapie par les plantes » est de plus en plus importante dans la médecine et elle contient un large éventail de plantes adaptogènes découvertes en 1969 et étudiées scientifiquement dans laquelle le pharmacien peut venir puiser. Le ginseng (Panax ginseng C.A Meyer.), l’éleuthérocoque (Eleuthérococcus senticosus Maxim.), la rhodiole (Rhodiola rosea L.), sont des plantes adaptogènes connues sur le marché et qui ont la capacité soit d’améliorer les performances physiques, soit de diminuer le stress physiologique et la sensation de fatigue mais aussi d’optimiser la récupération et de soutenir le mental. Ces plantes permettant au sportif de maintenir son équilibre vital, nécessitent toutefois une utilisation méticuleuse : le pharmacien – professionnel aux connaissances solides sur le sujet - doit être là pour optimiser leur usage et leur délivrance.

Publications 2021

Marion Fages

Pharmacie et parfumerie, une histoire discontinue

Thèse soutenue le 17 décembre 2021 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Sophie Fullana-Girod (présidente), Mathilde Cocoual, Eugénie Fita, Guillaume Icher

Résumé : Au travers de cette thèse nous allons tout d’abord démontrer que la pharmacie et la parfumerie ont les mêmes origines. En effet, nées de l’empirisme, de l’hédonisme et du spirituel, ces deux professions ont eu des débuts balbutiants mais très anciens. Les plantes deviennent donc le remède par excellence même si des spécialités à base de minéraux et d’animaux existent aussi. Séparés sous Napoléon Ier, les parfumeurs prennent leur indépendance en décidant de cacher leurs formules du commun des mortels alors que les pharmaciens se voient imposer des formules galéniques conformes à un certain cahier des charges. Mais nous allons aussi montrer qu’après des siècles séparés, les deux professions se retrouvent et ce, dans une meilleure prise en charge du patient.

Virginie Dejean

Conseil officinal en gériatrie par la phytothérapie, l’aromathérapie et
l’homéopathie

Thèse soutenue le 10 décembre 2021 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Bettina Couderc (présidente), Agnès Coste, Clément Delcamp

Résumé : Étudier la physiopathologie et les conséquences du vieillissement sur les structures et les fonctions de l’organisme permet de mieux connaitre les besoins des personnes âgées au comptoir. Leur prise en charge médicamenteuse parfois lourde et inappropriée, peut conduire à une inobservance ou avoir un impact sur leur qualité de vie. La phytothérapie, l’aromathérapie et l’homéopathie peuvent accompagner ou remplacer dans certains cas, des traitements déjà mis en place. La réalisation de fiches conseil, accessibles pour toute l’équipe officinale, permet de développer un conseil performant pour répondre à la demande des patients de se soigner par des thérapeutiques plus naturelles.

Alexandra Convert

La cystite récidivante chez la femme : limites de l'antibiothérapie et alternatives en phytothérapie, aromathérapie et gemmothérapie

Thèse soutenue le 10 décembre 2021 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Nicolas Fabre (président), Guillaume Marti, Mathieu Cotonat

Résumé : Les cystites récidivantes sont fréquentes chez la femme et peuvent rapidement altérer son quotidien. Outre les facteurs de pathogénicité des bactéries responsables, de nombreux facteurs, liés à l’hygiène de vie ou intrinsèques, peuvent favoriser la récurrence des cystites. Des stratégies préventives et thérapeutiques peuvent être mises en place, notamment par le biais de l’antibiothérapie. Compte tenu de la progression de la résistance bactérienne aux antibiotiques, il est nécessaire de développer d’autres voies de traitements mais surtout de prévention. Les plantes, à l’origine du médicament dans le monde, ont été supplantées peu à peu par la chimie de synthèse. Néanmoins, des médecines complémentaires suscitent un vif intérêt pour prévenir et traiter la cystite récidivante chez la femme, par le biais de la phytothérapie, l’aromathérapie et la gemmothérapie.

Marjorie Murat

Prise en charge des pathologies de gynécologie médicale non cancéreuses par la phytothérapie et l'aromathérapie à l'officine

Thèse soutenue le 4 novembre 2021 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Daniel Cussac (président), Marieke Vansteelandt, Élodie Costenobel

Résumé : Les pharmaciens d’officine sont les principaux professionnels de santé formés au conseil de produits de phytothérapie et d’aromathérapie auprès du patient. Du fait de l’évolution constante de ce domaine et de ses subtilités légales, nous avons récapitulé les principales caractéristiques qui définissent l’aromathérapie et la phytothérapie telles que la chimie, les interactions et les effets indésirables qu'elles ont en commun. Cela a ensuite permis d’analyser l’état actuel des connaissances concernant l’usage de la phytothérapie et de l’aromathérapie pour les pathologies de gynécologie médicale non cancéreuses telles que le syndrome des ovaires polykystiques, les dysménorrhées, le syndrome prémenstruel, la ménopause et les infections de la sphère uro-génitale. Enfin, pour aider le pharmacien dans sa pratique nous avons résumé ce contenu sous forme de fiches didactiques.

Karine Idres

Le conseil du phramacien d'officine face à l'émergence de la cosmétique maison

Thèse soutenue le 15 septembre 2021 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Sophie Girod-Fullana, Marieke Vansteelandt, Kristina Nicloux

Résumé : Apparue il y a quelques années, la cosmétique maison séduit de plus en plus de consommateurs. Si l'industrie de la beauté l'a bien compris en commercialisant des kits adaptés au « do-it-yourself », le pharmacien d'officine se place comme un interlocuteur de choix pour les adeptes de cette pratique. Outre l'aspect purement physiologique, le concept de la cosmétique maison se réfère en grande partie aux enseignements dispensés tout au long du cursus universitaire du pharmacien. De la galénique au choix des matières premières, souvent d'origine végétale, en passant par la formulation, le pharmacien peut délivrer de précieux conseils aux adeptes de cette pratique ludique mais pas sans danger. Au travers de différents cas pratiques, ce travail a vocation à recenser conseils et préconisations pour orienter à l'officine les adeptes de la cosmétique maison.

Juliette Greco

Olfaction : marqueur et outil pour bien vieillir

Thèse soutenue le 26 avril 2021 – Diplôme d'État de Docteur en neurosciences
Jury : Étienne Coutureau (président), Anne Didier, Marion RIchard, Jean-Marc Devaud, Muriel Koehl, Pierre Krolak-Salmon

Résumé : Le vieillissement normal s’accompagne de déficits cognitifs et sensoriels, notamment olfactifs qui affectent la qualité de vie et la santé des individus âgés. Cependant, le vieillissement normal (indépendamment de toute pathologie dégénérative) reste peu étudié et les changements de la structure et du fonctionnement cérébraux qui sous-tendent ces déficits sont encore largement méconnus. Ce manque de connaissances limite la prise en charge des sujets âgés ainsi que le développement de stratégies de remédiation pour lutter contre le vieillissement olfactif et cognitif. Les objectifs de cette thèse étaient premièrement d’avancer dans la compréhension du vieillissement olfactif et des mécanismes neuronaux qui sous-tendent ces déficits chez la souris, puis dans un second temps, d’améliorer le fonctionnement du cerveau vieillissant. Dans une première étude, nous avons utilisé le modèle de l’apprentissage olfactif perceptif pour identifier des mécanismes cellulaires sous-tendant le vieillissement olfactif en conditions basales et dans des conditions sollicitant la plasticité. Cet apprentissage permet l’amélioration de la discrimination de deux odorants proches d’un point de vue perceptif, après une exposition répétée à ceux-ci. Chez le rongeur, il nécessite l'apport de nouveaux neurones dans le bulbe olfactif adulte. Nous avons étudié finement la cinétique d’apparition des déficits d’apprentissage olfactif perceptif au cours de la vie de la souris (de 2 à 18 mois) et révélé que la rétention à long terme de l’apprentissage olfactif perceptif est altérée dès l’âge de 12 mois, avant la perte totale des capacités d’apprentissage à 18 mois. Ces déficits de rétention sont associés à une altération de la plasticité structurale des nouveaux neurones granulaires du bulbe olfactif. Dans une deuxième étude, nous avons développé une stratégie de remédiation du vieillissement olfactif et cognitif, basée sur une stimulation olfactive avec une nouvelle odeur chaque jour (enrichissement). Des sessions d'enrichissement olfactif ont été répétées tout au long de la vie de l'animal afin de permettre la constitution d’une réserve cognitive. Ce concept est associé chez l’humain à un niveau de stimulation cognitive élevé et à une résistance face aux effets délétères du vieillissement sur les performances cognitives et pourrait constituer une stratégie efficace pour promouvoir le bien-vieillir. Les souris soumises à un tel enrichissement olfactif présentent de meilleures performances de discrimination olfactive à un âge avancé, ainsi que de mémoire spatiale et de flexibilité cognitive, indiquant que les bénéfices d'un enrichissement olfactif tout au long de la vie s’étendent au-delà de la sphère olfactive et incluent des bénéfices cognitifs plus larges. Au niveau cellulaire, nous n’avons pas observé de modifications de la neurogenèse adulte bulbaire, un mécanisme connu pour sous-tendre l’apprentissage et la mémoire olfactifs dans le bulbe olfactif jeune adulte. En revanche, nous révélons une augmentation de l’innervation noradrénergique qui corrèle avec les performances comportementales. Enfin, nous mettons en évidence des remaniements des réseaux cérébraux mis en jeu par les tâches comportementales, qui pourraient sous-tendre l’amélioration des performances cognitives chez les souris âgées soumises à l’enrichissement olfactif tout au long de la vie. Dans l’ensemble, nos données contribuent à approfondir notre connaissance des altérations des mécanismes de plasticité cérébrale liées au vieillissement et leur implication dans les déficits d’apprentissage et de mémoire. De plus, ce travail propose l’enrichissement olfactif répété tout au long de la vie comme une stratégie efficace de lutte contre le vieillissement non seulement olfactif, mais cognitif en général, induisant des remaniements structuraux et fonctionnels dans le cerveau des souris âgées.

Lou Sompairac

De la perception des odeurs quotidiennes à l'olf-action : Etudes de cas à Pékin, Bombay, Rio de Janeiro, São Paulo et Nice

Thèse soutenue le 26 avril 2021 – Diplôme d'État de Docteur en anthropologie
Jury : Paul Rasse (président), Isabelle Bianquis-Gasser, Jean-Paul Thibaud, Brigitte Munier, Joël Candau

Résumé : Suggéré par le néologisme olf-action, l’enjeu de ma thèse est de montrer que la perception olfactive n’est pas seulement une saisie passive de notre environnement, mais un vecteur actif de nos vies à l’échelle individuelle et collective. L’odeur n’est jamais de prime abord une représentation figée, mais toujours une pratique qui s’articule par le mouvement, l’action et la transformation. A travers des tests sensoriels et des entretiens semi-directifs mêlés à des entretiens d’explicitation, mes interlocuteurs et interlocutrices, qu’ils soient à Pékin, Bombay, Rio de Janeiro, São Paulo ou Nice, ne me dévoilent pas le résultat de leur perception d’odeurs, mais le cheminement de l’acte qui apparaît dès lors comme une relation présymbolique au monde. En nous penchant non plus sur l’odeur identifiable comme objet-source (ou comme rappelant l’objet-source) mais comme engagement de la vie quotidienne, nous substituons ainsi le contenu (que sens-tu ?) à l’acte olfactif (que fais-tu quand tu sens ?).

Sabrina Turlan

La prise en charge à l'officine des affections hivernales aiguës des voies respiratoires en phytothérapie, homéopathie, aromathérapie et gemmothérapie

Thèse soutenue le 15 avril 2021 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Céline Deraeve (présidente), Anne-Cécile Le Lamer, Fabien Brouillet, Dr Christine Marre

Extrait du résumé : Cette thèse a pour objet de détailler et de présenter une synthèse sur les différentes
alternatives thérapeutiques naturelles actuelles pour la prise en charge des pathologies hivernales aigües des voies respiratoires. Nous traiterons ici de la rhinopharyngite, de la sinusite, des maux de gorge, de la toux grasse et de la toux sèche. Pour chacune de ces pathologies il sera abordé les possibilités de traitements à base de plantes qui peuvent être utilisées principalement sous forme d’huiles essentielles, d’infusion ou encore de teinture mère (TM). Nous traiterons également des possibilités homéopathiques à base de souches végétales, animales, organiques ainsi que les spécialités regroupant ces différentes souches. Et enfin nous évoquerons les plantes sous une autre forme : la gemmothérapie où seuls les bourgeons de la plante jeune sont utilisés. (…)

Marie Landrieux

Rappel de l’importance de traiter son animal de compagnie contre les puces. Intérêt de la phytothérapie et de l’aromathérapie dans la lutte contre les parasites externes

Thèse soutenue le 9 avril 2021 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Sevser Sahpaz (présidente), Cécile-Marie Aliouat, François Bailleul

Résumé : Les puces parasitent nos animaux de compagnie. Elles entraînent des effets directs et indirects sur la santé des chiens et chats mais aussi sur l’Homme. Par ailleurs, les patients se tournent de plus en plus vers la phytothérapie pour se soigner mais aussi pour soigner leurs animaux de compagnie. Cependant l’offre pour ces derniers, reste limitée malgré la demande. Cette thèse rappelle l’importance de traiter nos animaux de compagnie et leur environnement contre les puces en détaillant les maladies qu’elles peuvent transmettre et les traitements qu’il faut alors mettre en pratique. Dans une deuxième partie sont rappelés les traitements mécaniques et chimiques existants qui permettent de lutter contre la prolifération des puces en précisant leurs avantages et inconvénients. Enfin la dernière partie tente de proposer des alternatives de phytothérapie pour remplacer les traitements chimiques.

Germain Devise

L’accompagnement des maux du sportif par l’aromathérapie

Thèse soutenue le 23 mars 2021 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Sevser Sahpaz (présidente), Simon Bordage, Dr Mathieu Lecerf

Résumé : Le sport occupe une place importante dans la vie des français, ainsi le nombre de français pratiquants une activité physique régulière a considérablement augmenté ces dernières années. En parallèle, bon nombre de patients ont recours aux médecines naturelles et notamment à l’aromathérapie pour se soigner. Ainsi, de nombreux sportifs vont venir chercher des solutions à leurs maux auprès du pharmacien d’officine. Ces patients recherchent pour la plupart des solutions naturelles et se tournent donc tout naturellement vers l’aromathérapie. Les maux du sportif sont multiples et de natures variées. Cette thèse apporte, pour certains d’entre eux, des traitements, des solutions thérapeutiques basées sur l’aromathérapie mais également des conseils associés utiles pour les demandes spontanés au comptoir ou pour accompagner au mieux son patient dans son parcours de soin.

Romain Duquesne

L’alternative aux antalgiques opiacés par l’aromathérapie

Thèse soutenue le 4 février 2021 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Pr Bernard Gressier (président), Pr Sevser Sahpaz, Dr Denis Devise

Résumé : La douleur est perçue de manière différente selon les patients, c’est pour cela que sa prise en charge est souvent compliquée. Les médecins se basent sur trois différents paliers existant, les antalgiques non opioïdes de palier 1, les antalgiques opioïdes faibles de palier 2 et les antalgiques opioïdes forts de palier 3. Les antalgiques opioïdes faibles sont composés du tramadol, des spécialités contenant de la codéine et celles contenant de la poudre d’opium. Selon plusieurs études, en 2017, la prescription d’antalgiques de palier 2 dans diverses douleurs est de l’ordre de 25%. Cette proportion a baissé de 20% en dix ans, réduisant ainsi le risque de dépendance aux antalgiques opiacés. L’aromathérapie est l’utilisation des huiles essentielles (HE) à des fins thérapeutiques. Ces huiles essentielles possèdent beaucoup de propriétés médicinales, notamment les propriétés antidouleurs et anti-inflammatoires. Ainsi, les HE n’entrainent pas de dépendance, de tolérance ni d’effets indésirables aussi préoccupants que les produits issus de la chimie, à la différence des antalgiques opiacés. C’est pourquoi, afin de diminuer les dépendances aux antalgiques opiacés faibles, les professionnels de santé se doivent de connaitre les alternatives thérapeutiques et les proposer aux patients.

Claire Poussin

Prise en charge de l'anxiété scolaire à l'officine : place de la phytothérapie, de l'aromathérapie et conseils associés

Thèse soutenue le 3 février 2021 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Dr David Garon, Dr Jérôme Quintin, Dr Estelle Richard

Résumé : L’anxiété est une problématique très répandue au sein de notre société et le milieu scolaire en est victime au premier chef. Au cours des dernières décennies, plusieurs médicaments ont été développés afin d’y remédier, or, très peu d’entre eux possèdent une autorisation de mise sur le marché pour la prise en charge de l’anxiété en pédiatrie. L’utilisation de thérapies dites alternatives ou complémentaires comme la phytothérapie ou l’aromathérapie a donc une place importante dans la prise en charge et le traitement de l’anxiété scolaire au comptoir. Après avoir défini les notions essentielles liées à l’anxiété et identifié les différentes causes d’anxiété scolaire (évaluations, nouveauté, pression exercée par un tiers, anxiété sociale…), nous passerons en revue différentes plantes et huiles essentielles incontournables dans le cadre d’une prise en charge adaptée et personnalisée de l’anxiété scolaire chez les enfants de 6 à 18 ans à l’officine.

Éloïse Checkouri

Étude de la bioactivité de plantes médicinales de La Réunion dans le contexte de perturbations métaboliques

Thèse soutenue le 27 janvier 2021 – Diplôme d'État de Docteur en biologie médicale
Jury : Anne Gauvin Bialecki (présidente), Christine Robert, Franck Reignier, Sandrine Delbosc, Chaker El Kalamouni, Cécile Vindis, Ramaroson Andriantsitohaina, Olivier Meilhac

Résumé : Les maladies cardiovasculaires constituent la première cause de mortalité à l’échelle mondiale. À l’origine de la majorité de ces maladies cardiovasculaires : l’athérosclérose. Cette pathologie est favorisée par différents facteurs de risques dont beaucoup sont en lien avec l’alimentation et l’hygiène de vie. Certaines régions comme l’Île de La Réunion sont particulièrement exposées aux maladies cardiovasculaires en raison de la prévalence élevée de nombreux facteurs de risques. Un grand intérêt est notamment porté aux polyphénols présents dans les produits d’origine végétale, connus pour leur activité antioxydante et leur capacité à moduler les voies de signalisation cellulaire et le métabolisme. La Réunion compte 22 plantes médicinales inscrites à la Pharmacopée Française qui pourraient potentiellement contenir des polyphénols. L’utilisation de tisanes traditionnelles à base de plantes médicinales pourrait donc être envisagée dans la prévention ou le traitement de l’athérosclérose. Cependant, il existe un manque de données scientifiques sur leur réelle bioactivité. L’objectif de cette étude a été dans un premier temps de quantifier et de caractériser le contenu en polyphénols de huit plantes médicinales utilisées à La Réunion (préparées sous forme de tisanes ou d’extraits hydroacétoniques : Hubertia ambavilla, Ayapana triplinervis, Dodonaea viscosa, Aphloiatheiformis, Hypericum lanceolatum, Pelargonium x graveolens, Syzygium cumini et Psidium mauritianum. L’activité antioxydante des différentes préparations de plantes médicinales a aussi été évaluée. Dans un second temps la bioactivité de décoctions de plantes a été évaluée sur un modèle cellulaire soumis à des conditions mimant l’athérosclérose. Nous avons mis en évidence la présence de polyphénols dans les préparations de plantes médicinales étudiées. Des expérimentations biochimiques et en in vitro ont montré que les tisanes à base de plantes médicinales ont exercé une activité antioxydante de manière dosedépendante. Nos travaux menés sur un modèle in vitro de macrophages ont montré les effets protecteurs des décoctions de plantes médicinales sur la cytotoxicité et la production de radicaux libres intracellulaires induites par des LDL oxydées, la captation des LDL oxydées et enfin sur l’activation de la voie NF-κB en présence de LPS d’E. coli. Nos découvertes constituent une première avancée sur l’étude de la bioactivité tisanes utilisées à La Réunion. Nos résultats suggèrent qu’il existe un réel potentiel des plantes médicinales utilisées à La Réunion dans la prévention ou la régression de l’athérosclérose.

Sonia Lepeltier

Étude ethnobotanique de Camelina sativa (L.) Crantz

Thèse soutenue le 20 janvier 2021 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Dr David Garon (président), Dr Catherine Laporte-Wojcik, Dr Valérie Mirkovic, Dr Jean-Philippe Rioult, Dr Jérôme Quintin

Extrait du résumé : Les huiles végétales sont produites de différentes façons et ont de nombreuses utilisations dans divers domaines (alimentation, cosmétologie, industrie …). Certaines des huiles sont très connues comme l’huile d’olive ou de tournesol et d’autres le sont moins comme l’huile de cameline. C’est une huile qui a une composition très intéressante avec un faible rapport ω6/ω3. Sa richesse en acides gras ω3 lui permet d’être une huile idéale pour la cuisine et lors de l’assaisonnement. Les acides gras ω3 amenés par l’alimentation vont permettent notamment une meilleure prévention des maladies cardiovasculaires. En cosmétologie, on l’utilisera principalement pour ses propriétés hydratantes. En aromathérapie, l’huile de cameline peut être considérée comme un support. Elle est aussi utilisée dans le domaine des biocarburants et de la nutrition animale. L’huile de cameline possède toutes les qualités nécessaires pour devenir une huile reconnue.

Publications 2020

Loubna Debbagh

La nigelle, épice du bassin méditerranéen

Thèse soutenue le 27 novembre 2020 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Pr Valérie Collot (présidente), Jérôme Quintin, Élisabeth Chosson, Dr Olivier Toussaint

Extrait du résumé : Cette thèse a pour objet de détailler et de présenter une synthèse sur les différentes
alternatives thérapeutiques naturelles actuelles pour la prise en charge des pathologies hivernales aigües des voies respiratoires. Nous traiterons ici de la rhinopharyngite, de la sinusite, des maux de gorge, de la toux grasse et de la toux sèche. Pour chacune de ces pathologies il sera abordé les possibilités de traitements à base de plantes qui peuvent être utilisées principalement sous forme d’huiles essentielles, d’infusion ou encore de teinture mère (TM). Nous traiterons également des possibilités homéopathiques à base de souches végétales, animales, organiques ainsi que les spécialités regroupant ces différentes souches. Et enfin nous évoquerons les plantes sous une autre forme : la gemmothérapie où seuls les bourgeons de la plante jeune sont utilisés. (…)

Sofiane Fallahi

Intérêt et principales utilisations à l’officine de six huiles essentielles à activité antibactérienne

Thèse soutenue le 22 octobre 2020 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Dr Thierry Hennebelle (président), Dr Céline Rivière, Dr Malik Rebiai

Résumé : Depuis plusieurs années, l’aromathérapie ne cesse d’attirer la curiosité des patients. A l’officine, en grande distribution, sur internet : nombreux sont les moyens de se procurer des huiles essentielles. La facilité d’accès aux huiles essentielles ne signifie pas pour autant qu’elles sont sans danger. Afin d’éviter tout accident lié à leur utilisation, le pharmacien d’officine apparait comme un acteur majeur par la proximité qu’il a avec ses patients et son accessibilité. Pour pouvoir conseiller les huiles essentielles en toute sécurité et que les officines soient un espace privilégié de conseils dans ce domaine, les pharmaciens d’officine doivent se former continuellement pour que les bases de l’aromathérapie (composition chimique, modes d’utilisation, contre-indications, toxicité, posologies, modes d’administration) soient maitrisées. La complexité des huiles essentielles, leurs diverses utilisations possibles (antibactérienne, antivirale, antiparasitaire, antistress, sommeil, allergies, cosmétique) et les risques qui y sont liées peuvent rendre ce travail de formation parfois difficiles. Dans le domaine de la lutte contre l’antibiorésistance, les huiles essentielles ont montré des signes d’efficacité in vitro pour lutter contre le développement de certaines bactéries. Ce travail bibliographique porte sur l’intérêt potentiel de six huiles essentielles (Eucalyptus globuleux, Cannelle de Ceylan, Lavande stoechas, Sarriette des montagnes, Arbre à thé, Ajowan) dans la prise en charge de certaines infections bactériennes courantes. Les deux premières parties de ce travail sont consacrée à la présentation de l’aromathérapie et des huiles essentielles choisies. La troisième partie regroupe les différentes études sur les propriétés antibactériennes de ces six huiles. Enfin, le dernier chapitre comprend les résultats et l’analyse d’une étude réalisée chez des patients et dans des officines pour évaluer les connaissances et les compétences de chacun dans ce domaine.

Jad Seoudi

Prise en charge des affections saisonnières et demandes spontanées à l’officine : phytothérapie et aromathérapie

Thèse soutenue le 10 juillet 2020 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Pr Youness Kourrout (président), Dr Philippe Gervois, Dr Zakaria Chakib

Résumé : Il existe une corrélation entre le nombre de scandales sanitaires imputables aux médicaments et l’intérêt grandissant pour alternatives dites naturelles. Le pharmacien, professionnel de santé, spécialiste de médicaments est également reconnu dans l’esprit de la population comme l’expert de la phytothérapie. En effet, le diplôme d’herboriste ayant été supprimé laissant la place au pharmacien pour conseiller dispenser ces produits. L’aromathérapie, étroitement liée à la phytothérapie, est entrée dans les mœurs comme alternative sérieuse aux médicaments. Ces deux formes de médication seront utilisées pour traiter des affections saisonnières dites estivales et hivernales ainsi que des demandes spontanées face auxquelles le pharmacien peut se trouver. Les plantes et huiles essentielles utilisées, la forme, la posologie, l’administration seront vues au cours de ce travail. De même que les précautions d’emplois et les contre-indications.

Cora Ménard

Santé en voyage : adapter la composition d'une trousse à pharmacie « essentielle » aromatique pour le voyageur

Thèse soutenue le 1er juillet 2020 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Dr David Garon (président), Dr Jérôme Quintin, Dr Jean-Philippe Rioult, Dr Damien Ziakovic

Extrait du résumé : L’attrait pour les médecines dites « naturelles » offre un complément aux côtés de la médecine conventionnelle. Les plantes aromatiques sont utilisées depuis des millénaires pour se soigner. Les huiles essentielles en rendent accessibles certains effets sous une forme contemporaine, connue du
public et particulièrement répandue. Leur efficacité est confirmée par de nombreuses études scientifiques, dans la prise en charge des aléas de santé du quotidien. En voyage, elles présentent un atout de taille : leurs contenants faciles à transporter dans un sac à dos, elles peuvent se manipuler avec facilité. Leurs effets, puissants et rapides, ne doivent pas faire oublier leur potentielle toxicité. Les outils « pratiques » présentés dans cette thèse, illustrations et tableaux, mettent en transparence la biochimie des HE, leurs concentrations, indications, posologies et précautions d’emploi, afin d’en optimiser l’usage.

Cindy Calmettes

Stimuler son système immunitaire : approche nutritionnelle et complémentaire

Thèse soutenue le 15 juin 2020 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Pr Jean-Christophe Giard, Dr Eva Biniguer, Anne Dhalluin

Résumé : Notre système immunitaire contribue à maintenir un bon état de santé général par son bon fonctionnement. Il nous protège durablement tout au long de notre vie, il est donc primordial de veiller à son équilibre et la connaissance des principaux facteurs qui le module est nécessaire. L’un d’entre eux, dont le rôle est crucial, est notre écosystème intestinal. Le microbiote qui le compose renferme environ 10¹⁴ bactéries qui sont indispensables, de la naissance à l’âge adulte, aux fonctions de digestion, de défenses, de maintien de l’immunité et de tolérance. La compréhension des missions du microbiote peut fournir de nouvelles cibles en prévention et en thérapeutique. En effet il existe une corrélation significative entre l’état du microbiote et la réponse immunitaire de l’organisme. Un déséquilibre de cette flore microbienne, de plus en plus important ces derniers siècles en raison des changements de
mode de vie et d’alimentation, a fragilisé notre système immunitaire. Il est vrai que notre hygiène de vie est garante de notre immunité, ainsi une alimentation santé est à valoriser et à conseiller. A l’aide de programmes nationaux, le pharmacien doit relayer l’information à ses patients en matière d’éducation alimentaire, et peut apporter une complémentation en micronutrition pour une prise en charge individualisée. Des conseils supplémentaires en médecine naturelle, telle que la phytothérapie, l’aromathérapie et l’apithérapie, peuvent être des outils complémentaires permettant de renforcer son système immunitaire et rester en bonne santé.

Mélissa Marty

Prise en charge des troubles fonctionnels intestinaux à l'officine : allopathie, aromathérapie, phytothérapie

Thèse soutenue le 30 juin 2020 – Diplôme d'État de Docteur en pharmacie
Jury : Pr Nicolas Fabre (président), Dr Cécil Dablin d'Aussonne, Dr Thierry Castanie, Dr Guillaume Marti

Résumé : Les troubles fonctionnels intestinaux ont une prévalence de 10% en Europe. Malgré les recherches effectuées à ce jour, leur origine n’est pas encore totalement élucidée. Plusieurs pistes sont étudiées plus profondément, mais aucune ne se démarque réellement pour identifier l’étiologie de ces troubles. Ainsi, les traitements disponibles dans l’arsenal thérapeutique du pharmacien d’officine ou du médecin généraliste sont limités aux traitements symptomatiques.
Face au désir de plus en plus fort des patients de se tourner vers une médecine « plus naturelle », des études sont effectuées chaque année sur l’efficacité des plantes dans cette pathologie. Plusieurs ont montré leur supériorité face au placebo dans des études cliniques. Le pharmacien doit s’assurer de la qualité, de l’innocuité et de l’efficacité de ces options thérapeutiques.

>
© Essentielle Marguerite